L’esclavage et son abolition… Quelles réalités des Droits de L’Homme ?

Victor Schoelcher, franc-maçon, fut un artisan de l’abolition de l’esclavage en 1848. Il fallu attendre 150 ans, soit le 10 mai 2001 pour que soit adoptée en France, la Loi reconnaissant la traite et l’esclavage comme un crime contre l’humanité. Notre pays y assume un passé de notre histoire commune. Il décide ainsi de rendre hommage à ceux, noirs et blancs, esclaves et abolitionnistes, qui se dressèrent contre « l’infâme commerce ».

Aimé Césaire, qui fut une figure emblématique de ce combat disait « se rappeler que le combat, le séculaire combat pour la liberté, l’égalité et la fraternité, n’est jamais entièrement gagné et que c’est tous les jours qu’il vaut la peine d’être livré ». Il disait également qu’il ne faut pas demander « aux hommes du siècle dernier de résoudre des problèmes qui ne se posaient pas encore à eux ».

Que devons nous transmettre aux jeunes générations concernant nos valeurs universelles? L’école et tous les lieux d’éducations ont un rôle essentiel.

Quelles sont les sources d’esclavage aujourd’hui ? Quelles réalités des Droits de l’Homme aujourd’hui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *