Démocratie et citoyenneté… Quel est le rôle du tissu associatif ?

,

Il y a quatre fondements à notre démocratie :

1) La liberté politique et le respect des droits de l’homme
dans un contexte d’engagements plus pragmatiques qu’idéologiques, voire de méfiance vis à vis des grandes idéologies, il est important que les associations accompagnent les jeunes, adultes et personnes âgées
– à formuler des repères en matière de droits de l’homme
– à organiser leur réflexion et leur jugement à partir de leurs convictions

2) Un rôle actif de l’Etat dans la correction des inégalités, Dans ce domaine l’action des associations se situe surtout dans le long terme
* en accompagnant le plus grand nombre de citoyens
* en faisant se rencontrer et s’exprimer des groupes sociaux différents avant toute décision de vie locale
* en diffusant des informations sur les enjeux sociaux des réponses possibles à des besoins

3) Un principe d’organisation sociale sous forme d’un contrat entre gouvernants et gouvernés
L’éducation populaire a contribué à la réduction des inégalités des citoyens sur le plan social, économique et culturel : actions d’information et de formation, développement de l’esprit critique et des capacités à lire et à comprendre l’environnement économique, social et idéologique.

4) L’exercice de la citoyenneté
L’action citoyenne est une action utile pour la société. Elle établit des liens entre les personnes dans la cité, crée des solidarités et amène du bien être social. Elle invente des normes de fonctionnement et exprime une éthique implicite. C’est pourquoi, même si elle trouve son origine dans une volonté de remédier à un besoin social, elle est aussi la traduction d’un système de valeurs et une conception de la société.

Cette action bénéficie à celui qui l’effectue en lui donnant l’occasion de prendre des responsabilités, en l’amenant à se confronter aux autres. Il développe son autonomie et sa liberté, garantissant le pluralisme et favorise sa capacité à opérer des choix assumés et revendiqués. L’engagement est un acte volontaire, conscient et réfléchi. Il relève d’un choix et d’une prise de responsabilités personnels.

Les associations, en tant que corps intermédiaires, ont leur place dans la mise en place de ces principes. En particulier en donnant à, chacun l’occasion d’agir dans le cadre des points 3 et 4.
Il est nécessaire de restaurer la fonction des corps intermédiaires entre l’individu et le collectif pour aider à l’éducation des personnes à la citoyenneté. Elles peuvent ainsi
* aider les personnes à se rencontrer et à rapprocher leurs initiatives
* éviter la constitution de ghettos
* aider à faire connaître et médiatiser les réalisations effectuées
* faire que l’Etat ne plus être le seul producteur de normes sociales

Elles peuvent également, vis à vis de l’économie marchande, réduire les effets
* de la tendance à laisser le marché décider à la place du citoyen de ce qui est bon pour lui
* de la réduction des liens sociaux aux liens marchands

Les associations doivent jouer un rôle compensateur en matière de solidarité communautaire. Elles doivent contribuer à l’éducation à la citoyenneté comme engagement au service de l’intérêt général, qui ne pourra se maintenir sans une éducation permanente à la responsabilité et à la solidarité.

Comment alors peut on éduquer à la citoyenneté ?

Historiquement, l’apprentissage de la citoyenneté s’est traduit par la morale dans un cadre très rigide, c’est à dire la leçon, laquelle est basée essentiellement sur la notion de civilité. Ensuite, c’est l’instruction civique qui s’apparente plus à l’apprentissage des institutions politiques. Aujourd’hui nous abordons une troisième étape, l’éducation à la citoyenneté qui répond à une problématique, à savoir comment vivre ensemble et participer à la vie de la cité ? Tout simplement peut être, être acteur responsable dans la définition de règles commune. Il s’agit de devenir citoyen en s’engageant et en se responsabilisant en se confrontant aux autres, l’apprentissage de la citoyenneté passant par l’action.

Renforçons donc le rôle de la société civile afin de renforcer la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *