Les retraites… Qu’en pensent les 20-40 ans ?

Le gouvernement vient de débuter la concertation avec les syndicats sur le dossier des retraites.

Les décisions qui seront prises à l’automne prochain auront un fort impact sur les 20-40 ans. Cette génération devra assumer les évolutions qui seront proposées.

Même s’il faut aller au delà de la question générationelle afin de construire les solidarité en France, on ne peut s’empècher de penser que ce qui est aussi en jeu, c’est le futur pouvoir d’achat des jeunes générations, la manière dont ces générations envisageront leur carrière professionnelle et plus généralement la façon dont les plus jeunes se projetteront dans leur vie et les liens qu’ils tisseront avec leurs ainés.

Ces générations n’ont jamais connu de société de plein emploi. Elles ont du faire face, depuis 30 ans, aux difficultés d’accès au 1er emploi, à la déqualification des diplômes, au développement de l’emploi précaire, et plus généralement au chômage. Ainsi le travail, l’emploi qui est essentiel à la construction de la personne, de son identité a le plus souvent été un lieu de fortes tensions et d’inquiétudes.

Notre pays aura-t-il la capacité à proposer un projet à partir d’enjeux partagés ?

Car le dossier des retraites interroge le lien entre les générations, et le lien de solidarité entre elles. Ainsi, aborder la question des retraites sans donner la parole à la générations des 20-40 ans qui devra dans le meilleur des cas assumer les décisions prises au pire les subir, c’est prendre le risque de réduire le débat à des questions « techniques » sans reposer le sens qu’à ce choix de société pour les français.

Terra nova propose une même fiscalité pour les actifs et les retraités.

A lire également : http://www.laviedesidees.f r/Liberte-egalite-ou-frate rnite.html
Un livre sur la solidarité entre des générations, publié par l’EHESS. Liberté, égalité… ou fraternité entre les générations : comment penser les « justes » transferts entre les âges ?

Ou voir la tribune de Bertand Delanoé : http://bertranddelanoe.net/leseditos/editocentral/retraite-a-60-ans%e2%80%a6-ou-chomage-a-50/

Un vrai débat avec les générations qui participeront au prochain régime des retraites ne pourrait que donner du sens à la cohésion sociale et redonner du sens au vivre ensemble.

Il faut analyser la solidarité entre les générations et le contexte économique dans lequel, ces générations ont vecu ou vivent. Le role de la classe moyenne, dans une démocratie, est fondamentale, il faut réduire l’insécurité économique dans laquelle elle se trouve, il faut promouvoir le progrès social et la capacité de gérer sa propre vie.

Les 20-40 ans sont dans cette catégorie.

Analysons précisement qui a du pouvoir d’achat en France aujourd’hui, qui peut s’est constitué du patrimoine. Malheureusement, nous ne valorisons pas suffisament le travail et l’empoi. Il faut regarder du côté des cotisations des retratés eux-mêmes et des personnes les plus aisées.

Sur la pénibilité, il me parait difficile de fixer cela par la Loi, ne vaut-il pas mieux passer par des accords de branche ?

Une question en arrière plan reste fondamentale, nous sommes en France de moins en moins nombreux à avoir un emploi (pyramide des âges et raisons économiques), le modèle social qui reposait sur des prélèvements sur le travail prioritairement, est obsolète.

Il nous faudrait analyser les sytèmes qui créent de la richesse en France ( comme « la finance ») et qui vont créer de la richesse dans les 20 ans et prélever des côtisations dessus.

Il faut aller au delà des questions « techniques » et reposer la question plus politique du pacte social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *