La xénophobie : un réflexe en période de crise

En période de crise la xénophobie augmente souvent comme une sorte de reflexe, pour défendre notre territoire. Nous recherchons un exutoire, un bouc emissaire au lieu d’assumer nos propres responsabilités individuelles et collectives. Sachons dépasser ce stade afin de proposer une société de liberté, de progrès social….

Une société de sens où l’intérêt général sera partagé.

Actions dans les quartiers, place et la valorisation des jeunes, le rôle de la police….

Plus de 100 commentaires sur Facebook ! Venez participez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *