L’économie peut-elle être démocratique, durable et porteuse d’intérêt général ?

Economie DémocratieLes organisations de l’économie sociale et solidaire sont fortement implantées en France, mais leurs principes et leurs actions sont souvent méconnues.
D’ailleurs le Rapport Vercamer[1] commence ainsi : « Fondées comme sociétés de personnes, les entreprises et organismes de l’économie sociale n’entrent pas de façon « naturelle » dans les concepts et modes opératoires de la statistique publique. (…).

Le critère du statut est le plus souvent ignoré ou n’est qu’un élément subsidiaire. Il en va de même des distinctions fondées sur l’objet social ou l’ambition sociétale que peuvent afficher certaines entreprises. La référence à une rationalité qui se différencie de l’économie classique appelle une approche spécifique et des « investissements » statistiques particuliers (…) De fait, la prise en compte de l’Economie Sociale et Solidaire par la statistique publique ne va pas toujours complètement de soi. »

Les structures de l’économie sociale et solidaire correspondent à une conception de la gestion et de la production, de la création et surtout de la répartition des richesses, différente de celles proposées par l’économie libérale. La nature de ces structures, intermédiaires entre le social et l’économique, les obligent à relier le sens des actions produites pour toutes les parties prenantes, le producteur, le consommateur et le financeur tout en donnant la priorité à l’humain.

Promouvoir le petit producteur, satisfaire le consommateur garantir une répartition correcte de la valeur ajoutée, amènent les acteurs à travailler ensemble et à coopérer. L’économie sociale et solidaire existe au travers de coopératives, d’associations ou de mutuelles.

Toutes ces formes juridiques ont un dénominateur commun: une logique d’organisation et de fonctionnement dans lequel l’économique n’est pas une fin en soi, mais où l’homme, et non le consommateur, et son environnement prennent la place centrale.

[1] Rapport sur l’économie sociale et solidaire, Avril 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *