Chantal de Linares, Rédactrice en chef de la revue Agora débats Jeunesses, ancienne chargée de mission à l’INJEP

 

Aujourd’hui un peu partout les « Indignés » la majorité des jeunes,  se rejoignent pour protester contre les sociétés au sein desquelles ils ne trouvent pas de place . Dans des contextes économiques et politiques très différents au sud et au nord de la méditerranée,  représentant des forces démographiques inégales, ils ont  tous des aspirations à trouver leur place d’adulte avec les moyens de vivre. Ils revendiquent une dignité , une reconnaissance, une liberté, une égalité  qui constituent pour eux les conditions nécessaires pour créer de vraies démocraties modernes. En France nous leur reprochons leur individualisme et leur manque d’engagement, mais il est grand temps de nous interroger sur l’exclusion de plus en plus manifeste de jeunes , non seulement du travail, mais de tout ce qui peut contribuer à construire des horizons individuels et collectifs riches. Les jeunes doivent pouvoir rêver d’avenir et ré-enchanter le monde au lieu d’être soumis aux intérêts d’une société vieillissante qui ne « laisse pas la place ». C’est aux ainés de s’engager pour que naissent des espoirs de lendemains meilleurs, des utopies prêtes à devenir réalités.  Le livre de Gilles Le Bail à travers des analyses sans complaisance, des pistes multiples fait comprendre à ses lecteurs « l’impérieuse nécessité » de s’engager vis à vis de ceux qui sont une part essentielle de la république.

 

Biographie

Après une carrière de professeur de lettres modernes, Chantal de Linares a refait des études de sociologie persuadée que pour comprendre mieux les jeunes il fallait observer et analyser leur place dans la société. Elle a ensuite travaillé à l’Institut National de l’Education Populaire au département des études , de la recherche et de la documentation sur un contrat de recherche avec le minsitère de la recherche sur l’évolution des télévisions et leur impact sur le secteur associatif et d’éducation populaire .  Elle a rejoint ensuite le ministère de la jeunesse et des sports pour contribuer à mettre en place des actions envers les jeunes dans le domaine des loisirs et de la culture. Comme Chargée de mission au sein de la « délégation interministérielle à l’insertion des jeunes en difficulté » elle a suivi le développement des missions locales. Elle a contribué à la création de la mission « recherche évaluation ». Les dernières années de sa carrière ont été dévolues à l’Institut National de la Jeunesse et de l’Education Populaire avec des travaux sur la place des jeunes dans la société, les acteurs au service de la jeunesse, la socialisation des jeunes dans un monde en pleine transformation . Elle a été rédactrice en chef de la revue Agora débats jeunesses et fait encore partie du comité de rédaction . Actuellement retraitée, elle collabore encore avec l’INJEP et ses partenaires et continue à travailler sur la problématique de la place que les sociétés modernes font aux jeunes .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *